La forêt, encore et toujours un outil dans la lutte aux changements climatiques

QUÉBEC, le 23 mars 2018 - À l'occasion de la publication par la ministre du Développement durable, de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques du mi-parcours 2017-2018 du Plan d'action 2013-2020 sur les changements climatiques (PACC 2013-2020) et de l'inventaire québécois des émissions de gaz à effet de serre (GES) en 2015, le président-directeur général du Conseil de l'industrie forestière (CIFQ), M. Denis Lebel, rappelle que la forêt constitue encore et toujours un outil dans la lutte aux changements climatiques.

« Le CO2 est absorbé par les arbres qui conservent le carbone et retournent l'oxygène dans l'environnement. Lorsqu'ils atteignent leur maturité, la capacité des arbres à séquestrer le carbone est saturée. Par nos pratiques responsables, nous récoltons ces arbres matures et assurons la régénération des forêts pour lutter efficacement contre les changements climatiques »,

a déclaré M. Lebel.

De plus, avec des technologies d'avant-garde, des procédés améliorés, la découverte de nouvelles applications, les produits du bois permettent de mettre en valeur les caractéristiques uniques du matériau renouvelable qu'est le bois.

Au cours des prochaines semaines, le président-directeur général du CIFQ entreprendra une tournée régionale au cours de laquelle il mettra en valeur les possibilités qu'offre la forêt dans la lutte contre les changements climatiques.

À propos du CIFQ

Le Conseil est le porte-parole de l'industrie forestière du Québec. Le CIFQ compte plus de 200 membres. L'industrie forestière québécoise génère un chiffre d'affaires de 15,8 milliards $ chaque année, soit près de 4 milliards $ en salaires et avantages sociaux, dont près de 1,5 milliard $ est retourné aux gouvernements sous forme de taxes et d'impôts payés par les entreprises et les travailleurs.

SOURCE Conseil de l'industrie forestière du Québec

Partager