Soutien à des projets novateurs pour le secteur de la construction, de la rénovation et de la démolition

RECYC-QUÉBEC accorde une aide de 292 875 $ à deux projets de récupération et de valorisation du bois et du gypse

Drummondville, 12 février 2018 - Le 3R MCDQ, association reconnue d'intervenants du secteur de la récupération et du recyclage des matières issues de la construction, de la rénovation et de la démolition (CRD) au Québec, s’est vu accorder une aide financière de 292 875 $ par la société d’État RECYC-QUÉBEC. Cette contribution viendra soutenir la réalisation de deux projets porteurs visant à implanter les meilleures pratiques sur les chantiers de CRD pour récupérer le gypse et en centres de tri pour maximiser la proportion de bois qui pourrait être recyclée ou valorisée.

Le Bilan 2015 de RECYC-QUÉBEC sur la gestion des matières résiduelles au Québec met en évidence les défis liés à la valorisation des résidus du secteur de la construction, de la rénovation et de la démolition (CRD), notamment pour le bois et le gypse. Le bois est l’une des matières les plus importantes acheminées chaque année vers les écocentres et les centres de tri de CRD et sa valorisation nécessite la mise en place de processus de tri bonifiés afin d’augmenter le potentiel de débouchés de recyclage et de valorisation. Quant au gypse, il représente un défi pour les centres de tri, car il se retrouve souvent mélangé aux autres résidus de CRD et a un impact négatif autant sur les débouchés pour les autres matières que sur leur élimination.

Le 3R MCDQ travaillera à établir une comparaison des quantités de bois de CRD vendues vers des débouchés viables avant, durant et après le projet. Cette démarche permettra de mesurer les impacts économiques des mesures proposées et de comparer le pourcentage de performance des centres de tri de CRD à l’égard du bois valorisé en comparaison avec celui dirigé vers l’élimination. Pour ce qui est du gypse, différents scénarios seront mis à l’essai afin de le séparer à la source sur les chantiers et d’identifier les meilleurs pratiques selon le type de chantier.

Faits saillants 

Une aide totalisant 292 875 $ est octroyée au 3R MCDQ pour la réalisation de deux projets porteurs, dans le cadre de l’appel de propositions pour soutenir des initiatives de recyclage et de valorisation des résidus provenant du secteur CRD.

Une première aide de 123 993 $ sera affectée à un projet d’implantation de meilleures pratiques pour la mise en valeur du bois de CRD.

Ce projet vise à identifier les meilleures pratiques à implanter en centre de tri pour maximiser la proportion du gisement de bois de CRD qui pourrait être valorisée et pour satisfaire aux critères d’acceptation des utilisateurs.

Une deuxième aide de 168 882 $ ira au projet de tri à la source du gypse sur les chantiers de construction, de rénovation et de démolition au Québec.

Ce projet vise à identifier des façons de faire pour isoler le gypse de sorte qu’il ne soit pas acheminé aux centres de tri de résidus de CRD et mélangé aux autres matériaux. Il prévoit notamment la réalisation de plus d’une dizaine de projets pilotes représentant différents types de chantiers (construction et rénovation résidentielles, construction et rénovation commerciales, écocentres).

Citations

« L’industrie traverse actuellement une période de turbulence sans précédent, associée à la gestion des résidus fins pour lesquels les débouchés se sont refermés. La question des résidus fins est un problème complexe et je souhaite que nous poursuivions ensemble la réflexion et les efforts engagés pour identifier les solutions porteuses et les mettre en œuvre. C’est pourquoi je félicite les entreprises ayant proposé les idées porteuses qui ont été retenues aujourd’hui. Vous continuez d’innover, et c’est sans doute notre meilleur atout dans le contexte actuel. »

Isabelle Melançon, ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques

« Notre rôle comme société d’État est d’accompagner des projets qui favorisent des débouchés locaux par notamment, un soutien à des projets comme ceux du 3R MCDQ. L’amélioration de la récupération et la valorisation de matières telles que le bois et le gypse font partie des besoins prioritaires identifiés par les centres de tri CRD et nous sommes heureux de pouvoir répondre à leurs enjeux de manière aussi concrète. »

Sonia Gagné, présidente-directrice générale intérimaire de RECYC-QUÉBEC

« Le soutien accordé par RECYC-QUÉBEC à ces projets est essentiel pour assurer ici même le développement de marchés viables et stables pour ces matières.  Sans ces marchés, on ne ferme pas la boucle pour réintroduire ces ressources dans le cycle économique et ceci remet en question les activités des entreprises qui gèrent ces matières. »

Gilles Bernardin, président, directeur général du Regroupement des Récupérateurs et des Recycleurs de Matériaux de Construction et de Démolition du Québec (3R MCDQ)

À propos du programme

Cet appel de propositions vise à soutenir des projets pilotes, des projets de démonstration et des initiatives visant le recyclage ou la valorisation des résidus de CRD, permettant aux centres de tri, aux écocentres et à d’autres intervenants admissibles de détourner un maximum de matières des lieux d’élimination. Pour atteindre cet objectif, un soutien financier est apporté à des projets s’inscrivant en ce sens.

Le budget destiné aux projets qui seront retenus par RECYC-QUÉBEC dans le cadre du présent appel de propositions est de 1 M$, tel qu’annoncé le 16 février 2017. Le financement provient des sommes prévues dans le cadre du Plan d’action 2011-2015 de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles et sont versées par l’entremise du Fonds vert.

À propos du 3 RMCDQ

Depuis maintenant 21 ans, le 3R MCDQ est l'association reconnue d'intervenants du secteur de la récupération et du recyclage des matières issues de la construction, de la rénovation et de la démolition au Québec. Par ses actions, le regroupement contribue à l'amélioration des conditions de développement de ses membres pour augmenter significativement les volumes de matières résiduelles valorisées. Le terme «valorisation» est utilisé ici au sens large et englobe le réemploi, le recyclage et la valorisation de la hiérarchie des 3RVE.

À propos de RECYC-QUÉBEC

Soucieuse de faire du Québec un modèle de gestion novatrice et durable des matières résiduelles pour créer une société sans gaspillage, RECYC-QUÉBEC est une société d'État créée en 1990 et qui a pour objectif de promouvoir, de développer et de favoriser la réduction, le réemploi, la récupération et le recyclage de contenants, d'emballages, de matières ou de produits ainsi que leur valorisation dans une perspective de conservation des ressources.

Partager